Tibraz

Le Blog de Marie Line

La table d’hôtes à Ti Braz

Etre reçu chez l’habitant comme des amis et se retrouver autour d’une table bien garnie après une balade vivifiante sur les sentiers côtiers ou une visite de Quimper, voilà l’esprit de la maison d’hôtes, à Ti Braz : échange et convivialité. A sa table, la cuisine est l’ambassadrice de la région, très appréciée des hôtes venus des quatre coins de France comme du monde entier : Japon, Etats-Unis, Australie…

L’occasion de découvrir la Bretagne à travers sa gastronomie et d’y raconter ses petites histoires. Savez-vous que c’est un thon qui orne le clocher de l’île de Groix, au large de Lorient, ou que les « Demoiselles de Loctudy » est le nom donné aux langoustines dans les ports bigoudens ?

Crédit photo : Claude Prigent

Crédit photo : Claude Prigent

Crédit photo : Claude Priegent

Crédit photo : Claude Priegent

La cuisine est familiale, faite des produits régionaux, de l’argoat (de la terre) et de l’armor (de la mer). De l’argoat, on retiendra le cochon et ses cochonnailles, comme la fameuse andouille de Guéméné, fêtée fin août à Guémené-sur-Scorff. A Roscoff, c’est l’oignon qui est à l’honneur. Un oignon rose que les jeunes Roscovites, à la fin du XIXème siècle, allaient vendre à vélo en Angleterre. On n’oubliera pas le pays de Fouesnant et ses pommiers, haut lieu du cidre en Cornouaille.

Dans le pays d’Armor, il faut aller au port du Guilvinec assister à l’arrivée des chalutiers débarquant leurs pêches : tourteaux, araignées, langoustines, lotte…

IMGP0466IMGP0465

Se promener le long de la rivière du Belon et déguster une douzaine d’huîtres plates, les belons, sortant directement du vivier. Venez fêter, en avril, à Erquy ou à Saint-Quay-Portrieux, la coquille Saint-Jacques, pêchée dans la baie de Saint-Brieuc.

La Bretagne est terre de beaux et bons produits. Elle a également su acclimater ceux rapportés par ses navigateurs comme le coco de Paimpol en 1928, originaire d’Amérique centrale : la fraise de Plougastel, venue du Chili avec M. Frézier en 1714 ; ou le fameux sarrasin, d’Asie du Nord.

Face à Lorient, le comptoir des Indes et sa route des épices ont également marqué leur empreinte dans le patrimoine culinaire armoricain et sont toujours source d’inspiration : joues de porc au cumin, samossas aux pommes à la cannelle… On y découvre le kari gosse, curry breton créé au XIXème siècle par M. Gosse, pharmacien à Lorient.

La cuisine de Ti Braz vous invite à partager ces trésors de Bretagne, des recettes traditionnelles, tels le lapin au cidre, la lotte à l’armoricaine, ou des classiques revisités à la « mode de Bretagne », comme l’oeuf cocotte aux oignons de Roscoff ou le financier au sarrasin… Entrées, plats, desserts et lichouzeries* sont à partager autour de la table d’hôtes.

crédit photo : Claude Prigent

Crédit photo : Claude Prigent

Hervé, passionné de cuisine dès l’enfance et de la Bretagne, partage son savoir-faire de gastronome en proposant également des cours de cuisine.

*Gourmandises, en breton.

Laisser un commentaire